Lettre Information N°12

Lantriacoises, Lantriacois,
La semaine écoulée a été marquée par l'assouplissement des mesures de confinement et notamment par la reprise des classes dans nos deux écoles.
Nous avons essayé avec les directeurs, les enseignants et les agents de répondre ensemble et le mieux possible aux exigences des textes dans le respect des enfants et des personnels.
La difficulté de l'exercice, le peu de marge de manœuvre et les informations tardives n'ont pas permis d'associer pleinement les parents d'élèves. la situation imposait des décisions rapides. Nous sommes en attente des mesures à venir début juin. Merci pour votre compréhension
.
Les mesures de distanciation physique restent importantes et l'organisation actuelle de notre marché est reconduite, sans doute jusqu’à fin juin.

Des dégradations ont eu lieu sur la commune cette semaine. Tout d'abord dimanche dernier le pylône entre la Collange et Rochaubert a été meulé à sa base.

La barrière automatisée installée à l'entrée du stade a été sectionnée vendredi.
Pour les élus, comme pour bon nombre d'habitants de la commune de tels actes entraînent le découragement et l'incompréhension.

L'espace du Vourzet est aujourd'hui un parc dans lequel les familles aiment passer un moment en laissant gambader leurs enfants sans craindre les voitures et  autres engins motorisés. En faire un espace sécurisé va dans ce sens!

RAPPEL : L'accès des équipements publics intérieurs est toujours interdit ainsi que les rassemblements de plus de 10 personnes. Les présidents d'association doivent faire respecter la consigne par leurs adhérents, leur responsabilité étant pleinement engagée. 

Les chantiers ont repris sur la commune : L'entreprise Chazallon a commencé la pose de la structure métallique de l'agrandissement du local technique, la CEGELEC travaille sur l'enfouissement des réseaux Route de Laussonne et les entreprises Eurovia et Eyraud poursuivent les cheminements piétons entre La Chartreuse et Bordaigue. Beaucoup d'activité donc sur la commune, sans doute quelques désagréments mais des améliorations pour notre quotidien qui se réalisent.
Pierre Bresselle, Pour le Conseil Municipal.


      

 
 

Publié le